Les conférences

Floutée http://www.facepixelizer.com/fr/)


Conférences tous publics :


Se préparer au changement est le meilleur moyen de l’éviter.

Nous n’avons finalement que deux choix possibles : être « victime » des choix de nos ancêtres et de nos valeurs « apprises par l’éducation ».
Ou être créateur d’une nouvelle façon d’évoluer, et de construire ensemble « demain ».

Comment avons-nous appris à marcher ? A dormir ? A digérer ? Et s’il en était de même pour se préparer aux inconnues à venir ?
Comment se mettre en zone « confort » pour plus d’efficacité et minimiser les réflexes anciens d’apprentissages devenus obsolètes?


Retrouvons nos apprentissages « innés », et déjouons les craintes du changement.

Cerveaux cognitifs, émotionnels, mimétiques : Adaptons l’enseignement !

Le cerveau schématiquement pourrait être résumé de cette façon :
Le cerveau cognitif (celui de l’enseignement) dépose ses apprentissages par couches successives. Il a besoin de répétitions.
C’est un cerveau extraordinaire, il est la clé de nos progrès. Grâce à lui, nous avons de l’électricité dans nos maisons, des voitures pour nous déplacer.
Des égouts, des routes, de l’eau potable, … Mais… C’est le plus petit de nos cerveaux…
Il est fragile (burnout, épuisement psychologique, émotions déstructurées).
De plus, il ne peut grandir que si le second cerveau, le cerveau émotionnel-relationnel, est stable.

Comment adapter l’enseignement à l’intelligence émotionnelle ? A l’intelligence mimétique ?
Les enfants, les adolescents, sont en train de préparer leurs cerveaux aux changements. Comment les accompagner ? Comment cela fonctionne ? Que mettre en place concrètement sans les écoles ? Auprès des enfants/des ados/ des profs/ des éducateurs ? Pour quoi ?


L’espace-temps évolue avec l’âge et le sexe, quelles incidences ?

L’espace et le temps sont des données objectives, qui se mesurent, avec des outils « appris » et « collectifs ».
Cependant, chacun des cerveaux a un espace différent, et une notion de temps qui lui est propre.
C’est pour cette raison que si nous sommes motivés, l’espace nous paraît plus structuré, que si nous éprouvons les besoin de repos.
C’est ainsi que nous apprenons mieux si nous aimons la matière, et le temps nous paraît plus court.
Quelles conséquences sur nos relations ?
Qu’est-ce que cela implique dans nos projets de société ? Quel impact dans la construction de nos projets futurs ?


Le harcèlement « D’un conflit sans fond, au délit de l’émotion »

Quel est donc ce type de souffrance qui mène au drame individuel et qui se développe sous nos yeux, sans que ni parents, ni professionnels ne sachent ce qui existe réellement?
Comment est-ce possible qu’il ne s’agisse pas d’un conflit... mais bien d’une demande d’évolution dans nos comportements et nos pensées ?
D’un délit... de l’émotion ?
Comment se peut-il que nous ne soyons pas informés? ...
Et si... Le/les harceleur(s) ne se rendaient pas compte du drame causé...
Et si... la victime elle-même était inconsciente d’un délit, et protégeait le harcèlement dont elle était l’objet ?

La conférence explique, par une histoire, le théâtre de jeux de rôle que nous vivons dans un cas de harcèlement.
Plus d’infos ? Visitez notre site : harcelement-ecole.eu


Information harcèlement

Durée de la présentation : 25 minutes
Questions-réponses : 50 minutes


Matrice de réflexion : une autre façon de créer et d’évoluer

Notre méthode se base donc sur une Matrice de Réflexion, qui comprend les 3 mondes de la pensée : réel, imaginaire et symbolique.
C’est notre capacité à imaginer les évènements, et à leur donner une valeur, un concept, une émotion, qui permet que ces choses puissent devenir réelles.

Et si les clés de notre avenir se situaient dans notre imaginaire ?
Et s’il nous était impossible de trouver ces mêmes clés dans l’éducation telle qu’envisagée par le passé ?
Et se nous faisions le pari de dépasser nos réflexes pour évoluer vers plus de conscience et de bienveillance ?
A partir de ces 3 mondes de la pensée, nous développons des outils, symboliques et imaginaires qui structurent la « réaction » ou « réflexe » comportemental et émotionnel dans le réel.




L’éducation d’aujourd’hui

Explication : Autrefois, les enfants étaient vus comme des boîtes vides, qu’il fallait remplir de « choses » : connaissances, principes, attitudes comportementales, … .
Quand l’enfant faisait une bêtise, on le corrigeait. On supprimait ainsi l’idée même de la bêtise, dans les croyances et les valeurs de l’enfant.
L’enfant imaginait que son père était tout puissant. Que sa mère était un univers clos. Et il suivait. Il reprenait la société du père et de la mère et reproduisait les gestes qu’il avait vus durant son enfance.

Maintenant, nous savons que l’enfant est une personne, capable de raisonner.
Qu’il a une personnalité qui lui est propre.
Mais l’adulte « corrigé » est bien en peine pour l’éduquer.
Beaucoup de parents ne peuvent plus donner un sens concret au mot « éducation ».

« A quoi sert l’éducation ? »
Les parents d’aujourd’hui sont bien en peine de répondre. Ils manquent d’outils.

Cette conférence abordera les points réels de l’éducation en proposant des outils « symboliques » :
    - Le cadre pour une communication saine
    - L’autonomie émotionnelle
    - La capacité à être « centré sur soi »
    - Le miroir parent/enfant
    - Développer une pensée constructive: évoluer - s'organiser



Conférences ados :


Le harcèlement

Mon meilleur diplôme : ma personnalité



Conférences enfants :


Les 3 astuces pour être en sécurité

Apprendre à dire « non »

Pas le cœur à travailler, j’aime mieux jouer








Appelez-nous pour en savoir plus, ou envoyez un email à notre équipe.







Asbl Theracommuni / Grand'Rue, 23 / 5030 Gembloux / TVA BE 0735.633.152
✆ 0486 89 17 95 - Permanence du lundi au samedi de 9h à 20h